Calcul mental rapide : Quelle est la recette utilisée dans notre école ?

Vous avez été nombreux à demander plus d’informations sur la méthode de calcul mental rapide utilisée à l’école Sainte Bernadette de Tarbes dont les résultats sont présentés dans une vidéo diffusée sur internet. En voici la recette !

Recette pour un calcul mental réussi :

  1. Pour commencer, faites infuser une bonne dose de méthode de Singapour en C.P. puis faites de même en C.E.1 puis en C.E.2. afin d’obtenir des bases solides à l’entrée en C.M.
  2. Rajoutez :
    • une demi-dose de mathématiques védiques pour les multiplications dites « arc-en-ciel » (ce n’est que de la distributivité, en fait: 23.45 = 2.4.100 + ((2.5 + 3.4).10) + 3.5), les divisions par 2, 3, 4, 5, 8 ou 9, les carrés se terminant par 5 ou 1, les multiplications de nombres entre 11 et 19, la preuve par 9…
    • avec une demi-dose de méthode Trachtenberg pour les multiplications par 5, 9, 11, 25, 125…  Cette méthode permet une décomposition des opérations complexes en une série de petits algorithmes simples très intéressants pour le calcul mental…
    • Ajoutez à cela un soupçon de la méthode de Scott Flansburg pour les additions de la gauche vers la droite et pour la façon d’écrire les chiffres (on peut adapter aux élèves cette graphie avec la simple idée suivante : 1 geste = 1 chiffre. Ceci permet une écriture très rapide et « automatisée »: l’œil ne surveille plus la main qui écrit, on anticipe ainsi le calcul suivant pendant que la main s’occupe « seule » d’écrire la réponse précédente; on obtient ainsi, chez les meilleurs élèves, 40 réponses justes aux tables de multiplications entre 2 et 15 en une cinquantaine de secondes)…
  3. Avant de servir, le calcul mental étant très gourmand en « mémoire vive », pensez à saupoudrer le tout avec la gestuelle « finger abacus », préalablement adaptée aux élèves (cette gestuelle leur permet de « décharger » leur mémoire sur leurs mains : pouvant compter jusqu’à 9 sur une main et donc jusqu’à 99 avec 2 mains, ils peuvent alors stocker des résultats intermédiaires sans surcharger trop leur mémoire de travail). Cette étape n’est pas obligatoire pour la réussite de la recette mais la « charge mentale », augmentant très vite à cause des calculs intermédiaires à effectuer, risque de limiter rapidement les capacités de calcul des enfants…
  4. Comme pour la réussite d’une bonne chantilly, répétez souvent les explications des techniques sans vous lasser et sans lasser les élèves… jusqu’à voir les premiers résultats apparaître…
  5. Enfin, pensez à ajouter beaucoup de bonne humeur (nous pensons que la répétition dans la contrainte ne permet pas une bonne réussite des recettes en général) et quelques bons fous-rires 
  6. Et voilà ! Vous devriez obtenir un beau calcul mental rapide que vous pouvez personnaliser à votre goût…

Si cette recette vous intéresse mais qu’elle vous paraît trop compliquée à réaliser chez vous avec vos enfants, n’hésitez pas à les scolariser à Tarbes, à l’école Sainte-Bernadette, nous nous ferons un plaisir de la leur faire déguster…

Espérant avoir répondu à vos questions,

Charles-Aimé Capcarrère, maître CM1 et CM2 à l’école sainte Bernadette de Tarbes

 


L’école Sainte-Bernadette à Tarbes (Hautes-Pyrénées) doit s’agrandir. Elle a besoin de votre soutien. Aidez nous !
http://www.ecole-saintebernadette.fr/nous-soutenir/

Les animaux de l'école

[caption id="attachment_1806" align="alignleft" width="225"] Construction du poulailler par les CE[/caption]...

Mon prénom en moyenne section

[gallery size="large" ids="1842,1775,1761,1755,1750"]

1 reply added

  1. Aurore 4 mars 2019 Répondre

    Si vous organisez à l’avenir des formations pour adultes je serais ravie d’en faire une!

Leave your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.